Alternariose de la Tomate (alternaria solani) - Page 3

Version imprimableEnvoyer à un amiversion PDF Partager cette page

Matériel requis
Le développement de l’alternariose de la tomate dépend principalement de la
température, de l’humidité relative, de l’humectation foliaire et la pluie. Les capteurs
associés sont donc les capteurs d’humidité relative et de température, un pluviomètre
et un capteur d’humectation foliaire.
Les stations automatiques de référence IMT200 et plus disposent de ces capteurs (se
référer au catalogue technique Promété).

Fichier attachéTaille
fiche_oad_tomate_alternaria.pdf284.15 Ko